Vers 1595, le Gouverneur du territoire, Francisco De Sandé, à écrit à maintes reprises au monarque d'Espagne pour l'informer de nombreuses attaques reçus de par les boucaniers contre les navires et entrepôts des Espagnols dans la mer des Caraïbes. Le manuscrit indique des nombreuses pertes, artilleries, minutions et pièces d'ors. Le roi commande la construction d'une forteresse à son surintendant du Guatemala. Celui-ci lui donne le nom du roi de l'Espagne Felipe IV, et c'est depuis que le château est devenu notoire et porte le nom San Felipe de Lara. De ce fait, la forteresse fut construite a la sortie du lac Izabal et du Río Dulce, a sa partie la plus étroite. Cet endroit fut le premier port principal du Guatemala. Ont y entreposaient des marchandises produites venant du royaume du Guatemala. La marchandise avait pour destination l'Espagne. Une autre des fonctions du fort, défendre les corsaires envoyés par l'Espagne pour la colonisation du Guatemala.

Aujourd’hui, le Château de San Felipe demeure un gardien silencieux du Rio Dulce. L’architecture est une grande beauté, ses tours, patios, canons et des cachots souterrains sont conservés comme un échantillon d'architecture militaire de la période Coloniale. A cause de son importance historique, le château a été déclaré un Monument National en 1955. Le fond marin abrite encore de nombreux boucaniers coulés par les canons du Castillo de San Felipe.
Quand les Espagnols sont arrivés dans la région de la Mésoamérique (Territoire original du Guatemala a partir du Costa Rica jusqu’au Mexique,) ils ont trouvés des richesses inestimables qu'ils ont voulus exporter vers l’Espagne. Ceci a attiré l’attention de nombreux pays, particulièrement la Hollande, La France et l'Angleterre qui envoyèrent des navires non identifiés communément appelés Les boucaniers des Caraïbes. Cers navires surveillaient les aller et venus des corsaires espagnols remplis d’or pour leurs dérober leurs richesses.
Vers 1669, il fallait relancer l’économie de l’Espagne et remplir les coffres du royaume. Le Guatemala devait reprendre possession de la mer des Caraïbes et améliorer la défense du port de San Felipé. L'ingénieur Martín de Andújar a commandé des travaux sur le Castillo de San Felipé pour le renforcir. Mais hélas, les boucaniers des Caraïbes avaient toujours la victoire et prirent possession a nouveau de la forteresse qui fut détruite pour la cinquième fois.
Le 15 février 1688, d’autres travaux de reconstruction ont été lancés sous l'ordre du gouverneur Jacinto Barrios, par l'ingénieur militaire Andrés Ortiz de Urbina, qui a été commissionné par le monarque pour renforcir les parois du fort. Les travaux de la forteresse ont durés presque sept mois et fut ajouté plusieurs mesure de sécurité. Ils ont ajoutés un système de levier pour articuler la porte d’entrée a l’aide de chaînes, limitant ainsi l’accès a l’intérieur du château. Un bassin d’eau fut remplis de crocodiles, donnant ainsi un sérieux obstacle a l’intrusion des pirates. Afin d’empêcher le passage des intrus non autorisés et exiger des impôts, ils installèrent une longue chaîne d’une rive a l’autre articulé par un système de rouage en bois, manœuvrés par des prisonniers.
A l'époque, des bandes bien connus faisaient dominaient le Golf du Mexique : Los hermanos de la Costa qui était conduite par le célèbre pirate ¨Diego dit le Mulâtre¨ secondé par son lieutenant ¨Pata de Pollo¨. Ils étaient basés à l’Île aux Tortues, dans la mer de Caraïbes. Également une bande Jamaïquaine : Los Caballeros  Aventureros et les frères anglais Gareful et William Jackson, dont leur port d’attache était à Cuba.
Ces pirates des mers étaient des dures à cuire, puisqu’en 1604 le fort fut détruit par les pirates et reconstruit par les Espagnols à maintes reprises. Ont racontent même que les pirates ont jusqu'à pris possession de la forteresse, puis êtres chassés, a plusieurs reprises. Le commerce a donc subit une baisse notable d’exportation des produits du royaume du Guatemala vers l’Espagne. Cela du a deux raisons, l’insurrection des boucaniers qui causèrent la chute des exportations et du même coup perdu son importance économique parce que d'autres ports sont devenus plus importants.
Les soubassements du château furent la première prison du royaume du Guatemala. Des tunnels conduisent à des cachots qui enferment les plus grands pirates et criminels de l'époque. L’espérance de vie des prisonniers n’était que de 60 jours du aux mauvaises conditions hygiéniques, maladies, mauvaise qualité de la nourriture, absence total du soleil de plus, les prisonniers baignaient dans un mètre d’eau du a l’incursion des eaux du lac Izabal.
s.

La légende raconte que les fantômes des pirates tués lors des attaques contre le fort, se manifestent à chaque soir vers minuit, pour se venger aux gens du village.

Album photos du fort ..Voir l'expédition: ''PIRATES AVENTURES''   Video Clips Liste des Pirates (..)

Voyage éducatif au Guatemala avec Aventures Tropicales SA

index